Petites stratégies pour se motiver à pratiquer chez soi

La première étape consiste à déterminer le plus objectivement possible quelle est votre disponibilité temporelle et psychique pour pratiquer le qigong ou le tai-chi. Certain.e.s estimeront qu’une heure par jour sept jours sur sept sera un bon rythme. D’autres jugeront que dix minutes tous les deux ou trois jours sera une belle performance. Toutes les variantes sont acceptées, il n’y a pas de jugement à porter sur l’un ou l’autre mode de fonctionnement, chacun.e suit son chemin, tout aussi valable qu’un autre. 

Il s’agit ensuite de déterminer quel est le meilleur moment dans la journée pour votre pratique, sachant que chaque moment a ses avantages. Au réveil, en milieu de matinée, en milieu d’après-midi, le soir, à vous de voir. Pour les personnes qui suivent les cours de groupes, une option est de continuer de pratiquer selon l’horaire auquel vous venez d’habitude aux cours. Pour favoriser l’insertion de votre pratique dans votre quotidien, il peut être profitable de la lier à une habitude existante. Par exemple, si vous avez déjà l’habitude d’arroser vos plantes trois fois par semaine et que vous pensez faire du qigong ou du tai-chi trois fois par semaine, vous pouvez créer un lien entre l’arrosage des plantes et votre pratique de qigong ou de tai-chi.

Déterminez enfin l’endroit favorable pour votre pratique. A titre d’anecdote deux de mes élèves, qui ne se connaissent pas, avaient de la difficulté à insérer une pratique dans leur quotidien. En définitive ils ont chacun réalisé que le lieu et le moment qui leur convenaient le mieux se situaient juste après la douche, dans la salle de bain encore chaude de vapeur. Je n’y aurais jamais pensé, mais pourquoi pas? 

La question du contenu de votre programme est un peu plus complexe, que ce soit en qigong ou en tai-chi. Quels mouvements choisir, ou quel point travailler plus particulièrement? A cette question il y a tant de réponses possibles! Et si je proposais de vous laisser répondre? Puisez dans vos acquis et élaborez vous-même votre programme. Ou alors venez me voir en cours individuel et nous construirons votre programme ensemble.

Le « conditionnement positif » recommande de pratiquer selon un horaire et un endroit qui varient peu. Après avoir déterminé l’horaire, l’endroit et le programme, vous pouvez maintenant décider d’une période définie durant laquelle vous allez tenir ce programme; disons par exemple deux ou trois semaines. A la fin des deux ou trois semaines, vous faites le point et modifiez l’un ou l’autre des paramètres si nécessaire. Et vous continuez ainsi, de période en période. Ce qui est plus doux que de se dire que l’on va s’imposer ce programme ad eternam…

2 comments

  1. J’aime bien le matin avant le petit déjeuner. Si je déplace le moment, je me trouve des excuses pour ne pas le faire. Donc prendre des habitudes.

    Difficile aussi de ne pas culpabiliser un peu si je saute un ou pire deux à trois jours!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *