Yi Jing

Le Yi Jing ou Livre des mutations, est un vieux manuel de divination à la base duquel est une série de huit trigrammes formés de trois lignes superposées, les unes pleines les autres brisées, les premières étant yang, les secondes étant yin.

Ces huit trigrammes disposés en octogone forment une rose des vents à huit directions et chaque trigramme représente (entre autre chose) un des huit souffles qui exercent chacun une influence céleste spécifique.

Si, au lieu de trois lignes, on en superpose six, on obtient une série de soixante-quatre hexagrammes qui représentent l’ensemble des réalités, alors que les trigrammes permettent d’évoquer l’univers de façon plus synthétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *